colonirritable.info titre

Côlon irritable

Le diagnostic du syndrome du colon irritable est essentiellement basé sur un questionnaire médical et un examen clinique. Des examens et analyses peuvent cependant être prescrits lorsqu'une ambiguïté subsiste quant à l’origine des symptômes.


Examen clinique

Le patient est allongé. Le praticien va pratiquer une palpation de l'abdomen afin de déterminer les zones d'origine de la douleur.

Critères Rome III

On parle de critère rome III pour désigner l'ensemble des manifestations permettant de caractériser le syndrome du colon irritable.

Selon les critère rome III, établis en 2006, un syndrome du colon irritable, n'est confirmé qu'en présence  d'une douleur ou d'un inconfort abdominal perdurant au moins 12 semaines sur les 12 derniers mois écoulés ( les 12 semaines de douleur n'ont pas à être consécutives). Cette douleur doit correspondre à au moins deux des trois critères suivants:

  • Être soulagée au moment de la défécation.
  • Être associée à un changement dans la fréquence de la défécation. ( définie par une fréquence supérieure à 3 fois par jours, ou inférieure à 3 fois par semaines).
  • Être associée à un changement anormal de la consistance des selles ( trop solides ou trop molles).

D'autres critères viennent en appuie du diagnostic d'un syndrome du colon irritable, notamment l'impression d'une évacuation incomplète des selles ou le besoin urgent de se rendre au toilette. Chez une partie importante des patients, les symptômes sont instables dans le temps et des épisodes de constipation succèdent à des épisodes de diarrhée, ce qui rend caduques les sous-catégories de syndrome du colon irritable.

Examens et analyses

Il n'existe pas d'examens ou d'analyse biologiques permettant d'établir la présence d'un syndrome du côlon irritable. Il est cependant possible que des analyses soient prescrites ( analyses de selles, coloscopie ou sigmoïdoscopie) dans certains cas afin d'évacuer la possibilité d'une autre pathologie intestinale.

Le syndrome du côlon irritable peut en effet présenter des signes communs à d'autres pathologies, notamment certaines intolérances alimentaires ou une infection intestinale.

Sources

  1. Rome foudation
rectangle gris Les informations contenues sur ce site sont données à titre purement informatif et ne peuvent remplacer une consultation médicale.
rectangle gris Conditions d'utilisation Contact © Medsource.fr